Colloque Conserver vivants dans nos cœurs les exilés espagnols en Amérique et dans le Maryland (1939-1989-2019)

Zoraida Carandell, membre du CERMI, interviendra prochainement dans un colloque consacré aux exilés espagnols en Amérique et en particulier dans le Mariland. Le colloque se tiendra les 23 et 24 octobre à l’université du Maryland, au collège Park.

Il sera en particulier rendu hommage à deux universitaires américains d’origine espagnole décédés cette année, Graciela Palau de Nemes et Gonzalo Sobejano.

Colloque Mujeres en el exilio republicano de 1939

Rose Duroux et Mercedes Yusta, deux universitaires membres du CERMI, interviendront au colloque organisé les 16, 17 et 18 octobre prochain à Madrid par l’AEMIC, le Circulo de Bellas Artes de Madrid, l’EUROM, Europe for citizen programme et la fundacion UNED.

Retrouvez ici le programme détaillé de ces trois jours de colloque :

Conférence/débat Au-delà de Guernica : art, mémoire et exil

La conférence-débat est organisée le 22 octobre 2019 à 19h au musée du Romantisme de Madrid.

Les politiques de mémoire ont surtout été abordées du point de vue historique, politique et social, mais plus rarement sous un angle culturel. Au-delà des symboles comme Guernica, de nombreuses collections artistiques en sont pas revenues en Espagne et en sont pas considérées comme un patrimoine mémoriel.

Il semble donc opportun de repenser le concept de mémoire et de promouvoir la connaissance du patrimoine artistique de l’exil : c’est le sujet de la conférence organisée par la fondation Felipe Gonzalez avec la participation de Ramón Jáuregui, de notre amie du CERMI Inmaculada Real et María González.

Le nombre de places est limitée, réservation à eventos@fundacionfelipegonzalez.org.

Las políticas de memoria han sido abordadas desde el ámbito histórico, político y social, pero menos desde el cultural. Más allá de casos simbólicos como el Guernica, existen otras muchas colecciones atísticas que no han retornado y que no son consideradas como patrimonio memorístico. Por eso, consideramos que es conveniente repensar el concepto de memoria y fomentar el conocimiento del patrimonio artístico del exilio.

Para ello, hemos elaborado una nueva Palanca para la revolución de las pequeñas cosas, que puede iniciar una serie de cambios necesarios en la gestión de nuestros legados, porque el deber de memoria se expresa a través de vectores cada vez más complejos y variados.
Nos gustaría que nos acompañaras a conocerla y debatirla con nosotros. 

Fecha: 22 de octubre, martes.
Hora:   19 horas.
Lugar:  Museo del Romanticismo (Madrid). Entrada por C/ Beneficencia, 14 (mapa).
Ponentes:   Ramón Jáuregui, exministro de Presidencia. Inmaculada Real,  investigadora postdoctoral.María González, patrona de la Fundación Felipe González.   El aforo es limitado. Por favor, confirma tu asistencia en eventos@fundacionfelipegonzalez.org.

Un nouveau livre de Geneviève Dreyfus-Armand sur Septfonds

Geneviève Dreyfus-Armand, fondatrice et présidente d’honneur du CERMI, a publié en mai dernier Septfonds 1939-1944. Dans l’archipel des camps français aux éditions Le Revenant Editeur.

En mars 1939, un camp a été ouvert à Septfonds, en Quercy, afin de rassembler ceux que l’on appelait alors des « étrangers indésirables » : des réfugiés ayant dû fuir leur pays pour sauver leur vie ou leur liberté. Créé à la hâte pour désengorger les camps du Roussillon, celui de Septfonds a rassemblé d’abord des républicains espagnols vaincus par les franquistes aidés par les nazis et les fascistes. Sans limite de durée, en application du décret du 12 novembre 1938, l’internement frappait ainsi des milliers d’hommes non pour ce qu’ils avaient fait, mais pour ce qu’ils étaient. Plus de seize mille Espagnols ont été parqués dans ce camp puis enrôlés dans l’économie de guerre et les combats du printemps 1940 avant d’être, pour certains, déportés à Mauthausen.
Emblématique des modes de coercition mis en place dès la IIIe République et considérablement aggravés sous le régime de Vichy, le camp de Septfonds a rempli diverses fonctions.
En 1940, il fut destiné à l’entraînement et à la démobilisation de militaires alliés – tels des Polonais – et de volontaires engagés dans les régiments de marche de la Légion étrangère, dont de nombreux Juifs ayant fui leurs pays sous domination nazie.
Devenu dès 1941 instance de triage pour étrangers « en surnombre dans l’économie nationale » et cantonnement de divers groupes de travailleurs étrangers, le camp fut aussi, en 1942, le point de départ vers Auschwitz de près de trois cents Juifs, de familles entières raflées en Tarn-et-Garonne et dans le Lot.
Pour la première fois sont reconstitués les itinéraires de ces réprouvés, les mutations successives de ce lieu de contrainte et de non-droit dont ont notamment témoigné le psychiatre François Tosquelles, l’écrivain Arthur Koestler, le photographe Isaac Kitrosser et plusieurs peintres espagnols. Car, malgré l’extrême précarité, l’omniprésence de la maladie et de la mort, une riche vie culturelle a pu éclore entre ces barbelés.

Espagne, un exil républicain

La coordination Caminar organise du 25 au 27 octobre prochain des journées consacrées à l’exil républicain espagnol.

  • Quand ? Du 25 au 27 octobre 2019
  • Où ? Espaces Roguet 9, rue de Gascogne, Toulouse

La journée du 25 octobre sera consacrée à  » la République de l’exil, les camps, vie sociale culturelle et politique, résistance » avec une projection le soir suivie d’un débat du documentaire de l’ Asociación de Hijos y Nietos del Exilio Republicano Desde el Silencio en el Norte de Africa.

Le 26 octobre sera abordé le thème de la « Répression, vie et résistance dans et hors les camps » avec un spectacle le soir, « Slamenco ».

Le 27 octobre, les participants traiteront le thème suivant « Le franquisme en Espagne, oppression sociale et politique, répression, résistance et lutte pour les libertés ».

Une exposition réalisée par le Conseil Départemental de la Haute-Garonne : « La Retirada, l’exil des Républicains espagnols en Haute-Garonne » sera visible tout au long de ces journées.

29ème Salon de la Revue

Le CERMI participe du 11 au 13 octobre prochain au Salon de la Revue organisé par ENT’REVUES à Paris.

La revue Exils et migrations ibériques aux XXe et XXIe siècles, consacrée aux “Écritures de la révolution et la guerre d’Espagne”, récemment rééditée, sera proposée à la vente.

Odette Martinez-Maler participera le samedi 12 octobre de 14h à 15h à une table-ronde organisé par la revue Aden dirigé par Anne Mathieu. Cet échange, auquel est également convié la revue Europe portera sur « l’Espagne d’hier et d’aujourd’hui. Questions d’Histoire et de Mémoire ».

  • Quand ? Du 11 au 13 octobre 2019
  • Où ? Halle des Blancs-Manteaux, Paris 4e

De l’Exil républicain à la Transition démocratique : bilan historiographique

Le FRAMESPA organise un colloque international du 8 au 10 octobre à Albi et Toulouse.

Comité d’organisation :

  • Bruno Vargas (FRAMESPA, Institut national universitaire Champollion, Albi)
  • Michel Martínez Pérez (FRAMESPA, Université Toulouse Capitole)
  • Elodie Das Neves Valente (FRAMESPA, Institut national universitaire Champollion, Albi)
  • Vincent Marin (FRAMESPA, Institut national universitaire Champollion, Albi)

Comité scientifique :

  • Alicia Alted Vigil (UNED)
  • Manuela Aroca Mohedano (Fundación Francisco Largo Caballero, Universidad Carlos III de Madrid)
  • Jean-Pierre Amalric (Université Toulouse Jean Jaurès, Association Présence de Manuel Azaña)
  • Manuel Aznar Soler (Universitat Autònoma de Barcelona, GEXEL)
  • Geneviève Dreyfus-Armand (CERMI/FRAMESPA)
  • François Godicheau (FRAMESPA, Université Jean Jaurès Toulouse)
  • Célia Keren (IEP Toulouse)
  • Maria Llombart Huesca (Université Paul Valéry-Montpellier)
  • José Martínez Cobo
  • Michel Martínez Pérez (Université Toulouse Capitole)
  • Mónica Moreno Seco (Universitat d’Alacant)
  • Gonzalo Pasamar Alzuria (Universidad de Zaragoza)
  • Aránzazu Sarría Buil (Université de Bordeaux Montaigne)
  • Scott Soo, (University of Southampton)
  • Álvaro Soto Carmona (Universidad Autónoma de Madrid)
  • Bruno Vargas Azemat (FRAMESPA, Institut national universitaire Champollion, AlbiMercedes Yusta Rodrigo (Université Paris 8)

  • Quand ? Du 8 au 10 octobre 2019
  • Où ? Université Champollion (Albi), Université Jean Jaurès et Université Toulouse Capitole

L’exil espagnol républicain et le champ littéraire francophone

Zoraida Carandell organise les 4 et 5 octobre prochains un colloque international à l’Université Paris Nanterre, dans le cadre d’un projet UPL Les non-lus de la contestation en péninsule ibérique (1926-2011), CRIIA.

  • Quand ? Les 4 et 5 octobre 2019
  • Où ? Université Paris Nanterre, Salle de Conférences, bâtiment Max Weber