Films

En lien avec le numéro double 9-10 (Hiver 2018 – été 2019)
Écritures de la révolution et de la guerre d’Espagne, 
coordination : Geneviève Dreyfus-Armand et Odette Martinez-Maler

D’Alicante à Tulle : Une mémoire en exil, documentaire d’Eva Léger et Julien Varigault

Diego , 40mn, 1999, de Frédéric Goldbronn

Photographies d’un camp, le Vernet d’Ariège , 55mn, 1998, de Linda Ferrer Roca
Pour visionner le film, cliquez sur le lien au-dessus, cliquez dans la barre de saisie qui s’affiche, puis saisissez le mot de passe FILMLINDA, et appuyez sur la touche ENTREE du clavier pour accéder à la vidéo.

Celui qui chante son mal enchante , 52 mn, 2005, de Linda Ferrer Roca
Pour visionner le film, cliquez sur le lien au-dessus, cliquez dans la barre de saisie qui s’affiche, puis saisissez le mot de passe FILMLINDA, et appuyez sur la touche ENTREE du clavier pour accéder à la vidéo.

BARCELONE 1936, LES OLYMPIADES OUBLIÉES
Un film de Ariel Camacho, Phil Casoar, Laurent Guyot, 52′

Barcelone, le 19 juillet 1936. Plusieurs milliers de sportifs, athlètes, boxeurs, basketteurs, pongistes, footballeurs…attendent fébrilement dans leurs chambres d’hôtel l’inauguration d’une immense compétition, des « contre-jeux olympiques » à ceux de Berlin qui seront inaugurés par Hitler le 1er août. Dans la capitale catalane, ils sont venus de France, de Suisse, de Belgique des Etats-Unis… de 23 pays pour défendre un idéal sportif et lutter contre le racisme et la xénophobie du régime hitlérien, contraire à la charte olympique.
Le film raconte cet épisode méconnu des prémices de la guerre civile espagnole en donnant la parole à ces sportifs dont chacun a vécu une aventure différente selon son degré d’engagement et son militantisme. Plus de soixante années se sont écoulées, certains ont connu les tragédies de la seconde guerre mondiale, d’autres la déportation vers les camps de la mort. Mais leur mémoire est restée intacte dès qu’ils évoquent cette aventure, comme si ce choc entre l’abstrait et le concret les avait marqués à jamais.

ORTIZ, GENERAL SANS DIEU NI MAÎTRE
Un film de Ariel Camacho, Phil Casoar, Laurent Guyot.

Antonio Ortiz (1907-1996) était l’une des dernières figures historiques de la révolution libertaire espagnole de juillet 1936. Ultime rescapé du groupe Nosotros, qui joua un rôle de premier plan dans le mouvement anarcho-syndicaliste des années 1920-1940, il eut pour compagnons des personnages aussi fameux que Durruti, Ascaso et Garcia Oliver.
Ce film retrace le périple d’Ortiz, tour à tour guerillero à Barcelone, chef de colonne en Aragon pendant la guerre civile, soldat de l’armée de De Lattre en Afrique et en France. Son dernier baroud, avant l’exil au Vénézuela, fut un spectaculaire attentat manqué contre Franco.

Première époque : « Nosotros », 1ère partie, 53’56

Deuxième époque : « C’est toi le chef ! », 2ème partie, 54’56

L’île de Chelo, 57mn, 2008, d’Odette Martinez-Maler, Ismaël Cobo, Laëtitia Puertas distribution Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir

La isla de Chelo, 57mn, 2008, de Odette Martinez-Maler, Ismaël Cobo, Laëtitia Puertas distribution Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir

L’album de Juliette, 35mn, 2002, d’Odette Martinez-Maler et Jean-Claude Mouton, distribution Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir

El album de Juliette , 35mm, 2002, d’Odette Martinez-Maler et Jean-Claude Mouton distribution Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir, sur le site CEDOBI : « Centro de Estudios y Documentación de las Brigadas Internaciones «